L'apprentissage des maîtres - Interview de Natacha Harry (Présidente de la SPA)

Publié par Diego Cortes le

L'apprentissage des maîtres - Interview de Natacha Harry (Présidente de la SPA)

Vivre avec un animal est un bonheur irremplaçable, à condition de comprendre son mode de fonctionnement. Celui-ci est très éloigné du nôtre et l'anthropomorphisme qui consiste à piquer sur un animal ses propres sentiments est l'une des erreurs les plus fréquentes commises par les candidats à l'adoption que nous rencontrons à la SPA. Un animal n'est pas un humain ; il n'est pas d'avantage un jouet que l'on peut solliciter à volonté et mettre de côté, une fois lassé de sa compagnie.

Les animaux nous aiment d'un amour sans faille et sans limite et la rupture de ces liens affectifs est une vraie blessure pour eux. L'adoption responsable que nous prônons à la SPA vise à protéger les animaux de cette souffrance, et à éviter ainsi la multiplication des abandons à la première contrainte que le "jouet" impose à ses "maîtres".

 

Nous sommes à la SPA les premiers témoins de cette méprise dont les animaux sont les victimes. Chaque année, nos refuges recueillent un nombre croissant d'animaux abandonnés. Leur nombre en France était encore de 100 000 l'année dernière. C'est évidemment un chiffre effarant qui nous plonge dans un profond désarroi.

Partout où nous le pouvons, dans nos maisons SPA, dans chacun de nos refuges, nous expliquons la teneur de l'engagement que suppose la vie en commun avec un animal. Le parrainage de guides pratiques sur les animaux de compagnie constitue pour notre association une autre manière de prolonger ce travail pédagogique.

Car les chiots, ces adorables boules de poils qui nous font craquer, nécessitent en réalité la mise en oeuvre de techniques d'apprentissage assez rigoureuses qui détermineront la qualité des relations futures entre l'animal et son maître.

Saviez-vous, par exemple, que si votre chiot pleure tout seul dans le noir les premières nuits, vous pouvez placer son panier dans votre chambre et l'éloigner ensuite progressivement afin qu'il puisse ensuite dormir à "pattes fermées" loins de vous ?

 

Nous avons toujours prôné une méthode d'éducation connue sous le nom d'éducation positive. Nous l'apprenons dans nos refuges afin d'accroître le bien-être de nos pensionnaires et faciliter leur intégration future dans une nouvelle famille.

Cette technique consiste en substance à user de la récompense plutôt de de la punition. L'apprentissage se construit progressivement dans la douceur et le calme afin de faire comprendre à votre chien ce que vous attendez de lui. Pas question de cris ou de tapes sur les fesses en cas de "bêtise", mais au contraire un jouet ou une friandise lorsque le chiot a bien réagi. En cas de récidive, les mêmes mots prononcés fermement devraient suffire à votre chien pour interpréter. votre mécontentement.

Avec cette science nouvelle, beaucoup d'amour et de tendresse, votre adorable chiot deviendra à coup sûr le chien le plus paisible, le plus heureux et le plus obéissant de son quartier.

 

Les chiens de la SPA suivent en ce moment cet apprentissage, ils vous attendent dans nos 55 refuges où nos équipes seront ravies de vous accueillir et qui sait, vous permettre de découvrir le compagnon de vos rêves.

 

Source : Natacha Harry - Présidente de la SPA

https://www.la-spa.fr

Je fais un don (cliquez ici) 

Badogshop soutient de nombreuses associations et notamment la SPA puisque nous reversons chaque mois une partie de vos achats pour aider directement des associations qui oeuvrent pour la cause animale.


(Cliquez ici pour découvrir la boutique) 

Produit lié à cet article

Wobble Wag Giggle - Jouet et balle interactive pour chien

Wobble Wag Giggle

La Wobble Wag Giggle est une balle interactive qui émet des sons rigolos lorsqu'elle roule ou rebondit. Votre chien va en devenir fou et va l'adopter très facilement ! Il rendra votre compagnon heureux, en pleine forme et...

Voir le produit

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.